Rechercher

Le NoBra : pourquoi le chemin est divisé ?

Êtes-vous féministe ?

Est-ce important pour vous la solidarité féminine ?


Dans l’histoire du NoBra, parfois les femmes sont divisées par rapport la façon d’être NoBra avec visibilité ou sans visibilité des tétons…

Est-ce un sujet dont il faut débattre…?


Non, bien au contraire !

Pourquoi devons-nous être divisé à cause de cela ?

Notre solidarité féminine n’est-elle pas la plus importante ?


Parfois je rencontre des femmes qui pratiquent le NoBra sans se soucier de la visibilité de leur poitrine, qui considèrent que les femmes qui clament etre NoBra mais qui cachent leurs tétons ne sont pas « les vraies adeptes du NoBra » ou bien qu’elles ne l’assument pas…

Comme si pour être une vraie adepte du NoBra, ce chemin (la visibilité des tétons qui pointent au travers des vêtements) est le seul à prendre.

Est-ce votre cas ?

Êtes-vous adeptes du NoBra ?

De quelle façon ?

Depuis combien du temps ?

Votre vie a changé depuis ? Et votre corps ?

Cachez-vous vos tétons ?

Est-ce que ça ne vous gêne pas les tétons qui pointent ?

Comment vous habillez-vous pour être NoBra ? Est-ce un casse-tête ?

Êtes-vous gênées par les femmes qui pratique le NoBra laissant apparaitre leurs tétons ?

Comprenez-vous celles qui n’osent pas montrer leurs tétons au travers des vêtements ?


Ces questions sont celles que se posent des milliers de femmes.

Nous avons toutes nos propres valeurs, notre façon de faire et de voir les choses, nos passés sont différents, nos raisons de devenir adepte du NoBra sont différents, nos envies sont variées, nos conditions de vie ne sont pas les mêmes et notre future appartient à chacune de nous.


Pourquoi ne respectons-nous pas les valeurs de chacune ?

Le NoBra est le droit de chaque femme.

Les décisions de chacune méritent d’être respecte, NoBra ou non, avec ou sans visibilité des tétons.


Existe-il plusieurs niveaux dans le féminisme ?

Comment vous les définissez ?

Par votre capacité à être dénudées ?

Cela n’est pas trop caricatural ?


Pour moi, nous sommes toutes des féministes avec nos droits de femmes y compris le NoBra.

Parfois dans la société, nous rencontrons des difficultés en tant que femmes.

Malgré tout, nous nous unissons et créons des associations, des groupes féministes ou encore des syndicats dans le cadre de la solidarité féminine.

Alors pourquoi nous diviser au sujet du NoBra ?

Surtout que le mouvement NoBra est une belle initiative pour la liberté, la libération du corps de la femme, et la santé des femmes.


En 1889 la féministe Herminie Cadolle a inventé le premier soutien-gorge appelé à cette époque « corselet-gorge » ou « maintient-gorge ».

A ce moment c’était une véritable révolution qui a libéré le corps de la femme du corset qui comprimait le corps des femmes depuis décennies.

Initiative prise alors qu’elle-même travaillait dans une usine qui fabriquais des corsets à l’époque.



En 130 ans d’histoire du soutien-gorge, années après années, il est devenu un accessoire indispensable dans la société d’aujourd’hui.


En passant par plusieurs mouvements NoBra depuis les années ‘80, la plus grande vague du NoBra est arrivé ici en France en 2020-2021. Après le confinement, notre mode de vie a changé et beaucoup de femmes se posent la question suivante : « pourquoi est-ce que je porte du soutien-gorge ? »


Un jour, pendant que je télétravaillais chez moi, j’ai dû interrompe mon travail pour me rendre à un rdv professionnel.

Bien entendu, je vais dans ma chambre et me met à chercher un soutien-gorge dans le tiroir de mon armoire.

Et puis, soudain je me pose une question : pourquoi je ne peux pas garder ce confort tout le temps ?

L’automatisme du soutien-gorge, est ce que c’est fait vraiment pour nous les femmes ? Est-ce nécessaire ? À quoi ça serve franchement… ?

Dès ce moment, ma vie a dû faire face à une situation paradoxale. J’étais styliste de lingerie depuis 13 ans, j’avais fait mes études de stylisme et de modélisme de lingerie au Japon, puis la spécialisation lingerie-corseterie en France.

J’avais passé plus de la moitié de ma vie sans soutien-gorge alors que je creais chaque jour beaucoup de lingerie et particulièrement des soutien-gorge. Ma propre marque « Maki Marie lingerie » existait depuis 2008.


En accompagnant des femmes pour qui je confectionnais des soutien-gorge sur mesure, j’ai pu aller jusqu’au bout des concept du sous-vêtement. Et j’ai compris une chose très simple à comprendre mais très compliqué à réaliser :

Les problèmes que provoquent les soutien-gorge proviennent de l’élastique, des bretelles et des baleines.

Donc pour que cet accessoire soit réellement confortable et respecte le corps de la femme, il faudrait en créer un qui n’ait aucun élastique, ni bretelles.


Après avoir analysé les fiches techniques et les patrons de confection de ce type de sous-vêtements, ma conclusion était sans appel :

Un tel soutien-gorge est malheureusement impossible à réaliser techniquement.





C’est là qu’on pense aux brassières, car celles-ci n’ont pas d’armature, c’est d’ailleurs le choix de plusieurs marques pour essayer de faire une transition douce vers le vêtement confort ou Nobra, comme la fait Calvin Klein ou d’autre grande marque connue. Mais les brassières même sans armatures ont toujours des bretelles, des élastiques et opèrent un calage de la poitrine. On passe à cote de tous les bénéfices du Nobra pour la santé.


Bien sûr, on peut tout simplement ne pas porter de soutif et le problème est résolu, mais ce n’est pas tout le monde qui peut accepter qu’on remarque ses tétons à travers les vêtements...

Si on se donne un peu la peine, on peut trouver des moyens de dissimuler ses tétons avec des cache tétons en silicon par exemple. Mais ça tient chaud, ça abime la peau et coller ce truc visqueux sur ses seins… ça en dégoute plus d’une.

J’ai même vu carrément des sites qui expliquait comment utiliser du scotch ou ruban adhésif sur sa poitrine pour faire l’effet cache seins…. ok, peut être que ça fonctionne, mais la colle est faite a partir de grains d'aluminium. L'aluminium est une substance hautement toxique pour le corps humain qui s'accumule dans le cerveau au niveau du système nerveux central. Au bout d'un certain temps il en résulte des troubles psychomoteurs, encéphalopathies et des répercutions sur la mémoire. Pour le docteur Mc Doughal, l'accumulation d'aluminium dans le cerveau mène a la maladie d'alzheimer. Donc plaquer cette substance a même la peau, pour que ces produits chimique passe dans notre corps par voie inter-cellulaire, ce n'est pas sérieux... En plus, si on souhaite avoir des enfants, c'est pas le genre de produit qu'on a envie de voir passer dans le foetus. Ce sont des produits chimique toxique, pas des crèmes de soins. On est des êtres humain, pas des boites de carton a expédier.

En plus, au moment de retirer le sparadrap, on tire bien sur la peau, c'est pas une bonne chose a faire que de mettre a rude épreuves l'élasticité du derme de cette manière. Respecte ton corps et il te le rendra.

Bref, si on ne veut pas veut pas que ses tétons soient visible, en cherchant bien, on peut trouver quelques vêtements comme un chemisier avec des poches qui cacheront un peu les tétons, mais ça prend un temps fou car on ne trouvera pas tout les vêtements qu'on a besoin au même endroit. On va trouver un chemisier a un endroit, un tee-shirt a un autre endroit, un débardeur ailleurs. De plus ces vêtements ne sont pas adaptés à des seins nus, car les tissus en contact avec la peau ne sont pas conçu pour éviter les irritation et l'aération de la peau.


C’est alors que devant toute ces raisons et pour les questions essentielles que ça relève j’ai pris la décision de créer des gammes entières de vêtements NoBra. C’est-à-dire : confectionnés spécifiquement sans soutien-gorge).


Je me mets moi-même a la place des femmes qui n’osent pas montrer leurs tétons en public. Je ne sais pas si le verbe « oser » c’est le mot, mais plutôt une question d’envie.

Pour moi le NoBra n’est pas juste une histoire de liberté dans la société. C’est plutôt une question de santé. Je souhaite rendre le contrôle de leur corps aux femmes, comme il était à son état originel, dans la nature, en le revalorisant …

#bodypositive

#nobramouvement

#feminisme

#santéetsoutiengorge

#nobraincognito

#vivresanssoutiengorge

#shabillernobra

#liberernosseins

#solidaritéfeminine

#liberté

#droitdesfemmes


Dans tous ces sujets, nos corps et nos valeurs sont différents.

N’est-il pas plus simple de respecter toutes nos singularités ?



A la base nous sommes toutes féministes et notre solidarité féminine est solide. Je l’espère en tout cas.


En libérant nos seins, nous exerçons le droit que la nature nous a donné à l’origine et nous vivons en meilleur sante.


Prenez soin de vous et prenez soin de vos seins !


PS : pour celles qui souhaitent faire une transition en douceur vers le NoBra et qui ne trouvent pas de vêtements sans visibilité des tétons, consultez notre boutique : https://www.makimarie.com/d%C3%A9bardeurs